Volume
Installation

Quand Werner Müller peint un tableau, il travaille sa toile avec un pinceau, des chiffons, un couteau ou un diluant, comme si sa surface était une sculpture. Quand il sculpte, c’est comme s’il avait emporté les colorants et les supports dans la troisième dimension. Il disperse dans l’espace des masses picturales qui deviennent, à travers ses interventions, des interprétations plastiques de la réalité fugace d’objets connus. Ses formes sont pétries du profond respect de la forme des choses rencontrées au quotidien et de l’observation précise de leur impac sur l’agencement visuel de l’espace. Chaque objet qui a quitté l’atelier de Werner Müller garde la trace reconnaissable du processus organique, tout y est clairement rendu. Les propriétés de la matière déterminent l’expérience artisanale du collage, de l’imprégnation, de la pression, de l’écartement, de la découpe. Les traces de la transformation, nées du traitement, renvoient dans chaque objet à elles-mêmes,à l’absence de but et simultanément à l’efficience d’un processus de croissance naturel qui a trouvé chez Werner Müller son équivalence dans le choix artistique. L’effet en soi procède du sens humain, la réalisation d’un gain inaliénable de la conception artistique.

Werner Müller, né 1958 à Zerf, dans la région du Hunsrück, où il vit et travaille.