Installation
Dessin

Katharina Hinsberg dessine sur du papier, sur les murs ou dans les espaces. Ses œuvres s’adaptent à leur environnement, l’adopte et le divise pour se mêler à l’architecture. L’artiste et professeure d’université utilise les éléments du dessin pour créer des formes autant réelles qu’irréelles au sein des espaces qu’elle s’approprie, produisant ainsi de nouvelles associations. L’instrument central du travail de Katharina Hinsberg est la ligne. Elle apparaît sous sa forme classique lorsqu’elle est retranscrite au graphite sur du papier ou sur une surface. Mais la coupure du papier, la bordure d’une surface devient elle aussi une ligne, de même que lorsque plusieurs couches de papier sont empilées les unes sur les autres. Ou quand une surface s’étend dans la pièce... Katharina Hinsberg exploite toutes les facettes de la ligne. Elle la compose en ordonnant les morceaux de papier dans la pièce, créant une multitude de nouvelles perspectives. La trame qui en ressort est composée de surfaces de couleur, comme un pixel au sein du tout, qui s’empare de l’espace pour permettre à l’artiste de le redessiner. Le besoin de s’étendre en trois dimensions offre aux œuvres de Katharina Hinsberg leur caractère installatif. Le mur transformé en tableau disparaît sous la plénitude des lignes et surfaces qui le recouvrent. Les compositions de surfaces redéfinissent la perception de l’espace, la ligne prend ainsi possession des murs et plus largement du lieu d’exposition. L’art de Katharina Hinsberg est extensif tout en étant réduit à l’essentiel.

Née en 1967 à Karlsruhe, Katharina Hinsberg commence ses études d’Arts à Munichen 1989, puis à Dresde et Bordeaux, où elle les termine en 1995. S’ensuivit plusieurs bourses comme par exemple du Kunstfond, du Dieu Donnée Papermill à New York, du MUKA Printstudios à Auckland et le Chinati Foundation à Marfa (TX). Elle a été exposée entre autres au Musée DKM de Duisbourg, Kunstsammlung NRW, K20 à Düsseldorfet à la Kunsthalle Karlsruhe. De 2003 à 2009, elle est professeure de dessin à l’école d’Art de Brême. Depuis 2011, elle enseigne la peinture conceptuelle à l’École Supérieure des Beaux-Arts de la Sarre.