Photographie
Sérigraphie

Tel un courant d’air, son regard se faufile à travers la ville. Au cours de ses déambulations, Daniel Wagener collectionne les traces fortuites tout comme les banalités du quotidien. Il n’aime pas beaucoup photographier l’être humain et lui privilégie la pierre, l’arbre et l’égout. Tantôt simple âneur, tantôt ardent observateur, il parcourt les rues, guidé par un regard qui divague d’un tuyau rouge au réverbère d’en face tout en répertoriant la aque d’eau et le tas de gravats. Des traces et références urbaines d’un lieu où l’homme vit, produit, salit. La ville se révèle malgré elle, derrière ces détails qu’on ne voit plus. Derrière la ligne, derrière les lignes, l’œil du graphiste sructure, organise, rationnalise. Les couleurs? Elles lui parlent, il les aime. C’est vivant, marrant, pétant. Jusqu’à ce qu’il ressente le besoin de changer, pour ne jamais s’ennuyer et se défier à avancer. Pour l’exposition du Prix d’Art Robert Schuman, Daniel Wagener a banni la couleur de son spectre et se concentre sur des poses longues en noir et blanc. L’ancrage au réel, tant recherché dans les motifs capturés, se retrouve danssa pratique photographique et sa passion pour la technique. Travailler l’objet artistique de sa prise de vue au tirage pour aboutir à un investissement de l’espace d’exposition parfois très inattendu, voilà ce qui stimule Daniel Wagener presque autant que le malin plaisir éprouvé à l’idée de dévoiler le mal placé, le malaimé et parfois même le laid.

Né en 1988, Daniel Wagener obtient un Bachelor en communication visuelle auprès de la Berliner Technische Hochschule,puis un Master en photographie auprèsde l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Depuis lors, Daniel Wagener multiplie ses engagements entre la capitale belge et le Luxembourg. Fasciné par les techniques de reproduction, il travaille auprès d’un atelier de risographie, enseigne la photographie et répond à certaines commandes en tant que graphiste. Ces activités ne l’empêchent de développer des projets artistiques récemment présentésau Cercle Cité Luxembourg, à la fondation Moonens Bruxelles, à la Triennale Jeune Création, aux Rencontres d’Arles et lors d’une exposition individuelle à la Galerie Nei Liicht de Dudelange. Grâce au prix Edward Steichen en novembre 2017, Daniel Wagener vient de remporter une résidence artistique de 4 mois à New York.